Mitsubishi commente la directive sur les plastiques à usage unique

Législation

Focus News

UL
  • Par Martine Delefosse
  • UL

Mitsubishi HiTec Paper produit des papiers barrières recyclables avec des revêtements à base d'eau pour les emballages alimentaires et non alimentaires sous la marque barricote. L'entreprise estime que la directive européenne sur les plastiques à usage unique crée  une grande incertitude pour ce matériau d'emballage innovant et durable.

L'intention des lignes directrices publiées fin mai 2021 était de clarifier l'interprétation des termes utilisés dans la directive. Malheureusement, c'est le contraire qui se produit, car les définitions conceptuelles des lignes directrices ont créé une grande incertitude dans la production et la transformation du papier. En particulier, cela concerne les déclarations sur ce qu'il faut entendre par « composant principal de structure » ​​et par « revêtement en plastique ». Il est vrai que le règlement et la directive soulignent le fait que le papier peut fonctionner comme une alternative durable aux articles en plastique à usage unique. En même temps, cependant, il est indiqué : « Si, toutefois, un revêtement plastique […] est appliqué à la surface d'un matériau en papier ou en carton ou un autre matériau afin d'offrir une protection contre l'eau ou la graisse, le produit est considéré comme un article composite, […] et [entre] […] dans le champ d'application de la directive ».

Dans ce contexte, Mitsubishi souligne que l'application de dispersions aqueuses sur la surface du papier utilisées pour la production des papiers barrières barricotes ne peut pas être assimilée à un « revêtement plastique » - comme on l'appelle dans les directives. Aucune couche plastique séparée n'est produite, mais les matériaux naturels et synthétiques protègent sélectivement le papier sous-jacent contre les influences extérieures, sans créer de couche plastique structurante ou séparable.

Ces définitions contradictoires et ambiguës des termes conduisent à une grande incertitude dans la conception future des produits. Dans le secteur de l'emballage, cela empêche le développement de matériaux biogéniques et à base de papier innovants qui sont développés dans le but d'obtenir la meilleure recyclabilité et biodégradabilité possibles.

Et Mitsubishi de conclure : « Nous soutenons donc les demandes de la PTS (Papiertechnische Stiftung) et de l'association Die PapierIndustrie aux organes législatifs pour clarifier l'interprétation de la directive et des lois dans l'intérêt des entreprises qui y sont soumises, et d'exclure expressément les papiers avec des revêtements à base de dispersion du champ d'application de la directive.

Dans la même rubrique

01

En bref... Vu ailleurs

MM Packetis L'Isle d'Espagnac est en train d'installer sa nouvelle ligne d'impression numérique sur son site charentais....A Gron, dans l'Yonne, la société Lebhar, spécialiste de la boîte pâtissière, est quasiment à l'arrêt depuis lundi 19 septembre. Une grande majorité des 165 salariés réclament 5 % d'augmentation des salaires....C’est avec tristesse que nous vous faisons part du décès de Jacques Wauters, vendredi 16 septembre....Kongsberg PCS, fabricant de solutions de finition numérique, annonce que David Preskett a rejoint la société en tant que vice-président des opérations pour les régions EMEA et APAC....Un feu s’est déclaré lundi 12 septembre sur le site de la société VPK Packaging située à Oudegem en Flandre orientale. Les pompiers ont travaillé 24 heures pour éteindre l'incendie.

02

All4Pack Emballage Paris fait son retour

À deux mois de la nouvelle édition d’All4Pack Emballage Paris, toute l’équipe du salon est impatiente de retrouver exposants et visiteurs afin de partager un moment de convivialité et,surtout, tous ensemble, de relever les défis des secteurs de l’emballage et de l’intralogistique, du 21 au 24 novembre prochain à Paris Nord Villepinte.

03

Les Places d'Or se préparent

Chaque année le salon Les Places d’Or est présidé par une personnalité institutionnelle ou le dirigeant d’un grand groupe du luxe. Après Reinold Geiger, président du Groupe L’Occitane, c’est au tour de Constantin Sklavenitis, Chief Prestige Brands Officer du groupe Coty.

Les plus récents

01

En bref... Vu ailleurs

MM Packetis L'Isle d'Espagnac est en train d'installer sa nouvelle ligne d'impression numérique sur son site charentais....A Gron, dans l'Yonne, la société Lebhar, spécialiste de la boîte pâtissière, est quasiment à l'arrêt depuis lundi 19 septembre. Une grande majorité des 165 salariés réclament 5 % d'augmentation des salaires....C’est avec tristesse que nous vous faisons part du décès de Jacques Wauters, vendredi 16 septembre....Kongsberg PCS, fabricant de solutions de finition numérique, annonce que David Preskett a rejoint la société en tant que vice-président des opérations pour les régions EMEA et APAC....Un feu s’est déclaré lundi 12 septembre sur le site de la société VPK Packaging située à Oudegem en Flandre orientale. Les pompiers ont travaillé 24 heures pour éteindre l'incendie.

02

All4Pack Emballage Paris fait son retour

À deux mois de la nouvelle édition d’All4Pack Emballage Paris, toute l’équipe du salon est impatiente de retrouver exposants et visiteurs afin de partager un moment de convivialité et,surtout, tous ensemble, de relever les défis des secteurs de l’emballage et de l’intralogistique, du 21 au 24 novembre prochain à Paris Nord Villepinte.

03

Les Places d'Or se préparent

Chaque année le salon Les Places d’Or est présidé par une personnalité institutionnelle ou le dirigeant d’un grand groupe du luxe. Après Reinold Geiger, président du Groupe L’Occitane, c’est au tour de Constantin Sklavenitis, Chief Prestige Brands Officer du groupe Coty.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

Préférences OK