Amazon a réduit le poids de ses emballages de 38% par envoi

Emballage

Green Zone

  • Par Martine Delefosse

L’une des grandes priorités d'Amazon a été d’éliminer les suremballages. Ces dernières années, le groupe cessé d’innover et d’investir dans des technologies, des processus et des matériaux qui ont permis de réduire le poids des emballages par envoi de 38 % et d’éliminer plus de 1,5 million de tonnes de matériaux d’emballage depuis 2015, dans un contexte de forte progression du nombre d’expéditions liée à la croissance de l'activité. Et malgré l’augmentation rapide des commandes pendant la pandémie, Amazon a continué de prendre des mesures pour réduire les plastiques à usage unique dans les emballages expédiés.

Malgré une diminution des emballages plastiques et les progrès enregistrés, il reste encore beaucoup à faire pour réduire les emballages, surtout ceux en plastique plus difficile à recycler.

En Europe et en Australie, Amazon a remplacé tous les coussins d'air  à usage unique par des matériaux en papier recyclable pour protéger les marchandises pendant l'expédition.

Des emballages aux bonnes dimensions

Grâce au machine learning, il est plus facile de déterminer pour quels produits les emballages souples (enveloppes rembourrées ou sacs) peuvent convenir, sachant qu’ils sont 75 % plus légers que des cartons de mêmes dimensions. Ces cinq dernières années, ces algorithmes ont déjà permis de réduire l’utilisation de carton ondulé de plus de 35 % en Amérique du Nord et en Europe. Amazon a également déployé des algorithmes conçus pour réduire les emballages des livraisons regroupant plusieurs articles, avec à la clé une diminution de 7 % de l’encombrement des emballages pour les livraisons en Amérique du Nord depuis 2018. Il a également invest dans l’optimisation de ses solutions d’emballage pour réduire les volumes de papier consommés pour chaque colis, ce qui se traduit par une économie annuelle d'environ 60 000 tonnes de carton.

Ces initiatives s’inscrivent dans le cadre du programme Déballer sans s’énerver, qui vise à la fois à réduire les emballages et à privilégier des matériaux recyclables et faciles à ouvrir par les clients. Ce programme concerne plus de 2 millions de produits et plus de 8 % des livraisons effectuées en 2021 ne comportaient pas de suremballage Amazon.

Dans la même rubrique

01

PEFC veut accompagner le marché de l'emballage

PEFC s’engage auprès des fabricants et des acheteurs d’emballages en leur permettant, à travers la certification PEFC de leurs produits, de contribuer à la préservation des forêts en France et dans le monde, de réduire leur empreinte carbone, et de favoriser leur transition énergétique.

02

Cup Collective vise à recycler un demi-milliard de gobelets en papier

The Cup Collective, un programme fondé par Stora Enso et Huhtamaki pour valoriser les gobelets en papier usagés grâce au recyclage à l'échelle industrielle, a accueilli ses premiers partenaires :  McDonald's, SSP - The Food Travel Experts, C2 Centre et la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB).

03

L'ACV doit être prise en compte pour la réglementation européenne

Alors que la Commission européenne s’apprête à proposer une nouvelle réglementation visant l’emballage, l'EPPA (European Paper Packaging Alliance) a lancé un nouvel appel afin qu’elle place l’analyse de cycle de vie (ACV) des emballages au coeur de sa réflexion sur l’économie circulaire.

06

Le carton plus écologique que l'emballage plastique

Trois études publiées par la Fefco et réalisées par un cabinet indépendant (Ramboll) et un institut de recherche (VTT) évaluent l'impact des emballages en carton ondulé recyclable par rapport aux emballages en plastique réutilisables et ont révélé que carton ondulé se révèle plus avantageux dans 10 des 15 catégories d'impact.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

Préférences OK