Aquapak vise le test Cepi de validation de recyclabilité pour son Hydropol

Papier barrière

Green Zone

  • Par Martine Delefosse

Aquapak vise la nouvelle méthodologie européenne harmonisée de test de validation de la recyclabilité lancée par le CEPI, l'association européenne de l'industrie papetière, pour Hydropol, son polymère innovant à base d'alcool polyvinylique (PVOH).

On sait que Hydropol peut être appliqué  sur du papier et du carton, avec des propriétés de barrière contre les gaz et les graisses et des fonctionnalités supplémentaires telles que le thermoscellage et une résistance accrue de la feuille de papier, ce qui le rend adapté à une gamme d'utilisations d'emballage telles que les sacs et pochettes. Aquapak a déjà prouvé que le papier couché Hydropol est 100 % repulpable dans les systèmes de réduction en pâte standard et peut être entièrement recyclé et il s'est avéré qu'il apporte une réelle amélioration lorsqu'il est comparé aux réglementations en vigueur qui autorisent l'utilisation de l'étiquette « recyclable » s'il y a jusqu'à 15% de matériaux non recyclables dans le produit. 

Aquapak vise maintenant le nouveau protocole de test CEPI pour Hydropol, afin de s'assurer qu'il répond aux normes les plus rigoureuses. Le protocole a été développé en collaboration avec des acteurs de toute la chaîne de valeur du papier, y compris des laboratoires d'essais spécialisés. Une batterie de tests a été réalisée sur une période de neuf mois qui a permis d'éclairer les améliorations de la méthode et l'élaboration de trois annexes techniques.

La nouvelle méthodologie est particulièrement pertinente pour l'industrie de l'emballage en papier. De nombreuses solutions d'emballage en papier bénéficient déjà de taux de recyclage élevés, mais remplissent également de plus en plus de nouvelles fonctionnalités. Celles-ci doivent être prises en compte par les propriétaires de marques qui souhaitent atteindre des performances toujours plus élevées en termes de circularité et de durabilité pour leurs produits. Des directives de conception et des protocoles d'évaluation sont développés pour soutenir les acteurs de la chaîne de valeur dans ces efforts, avec l'objectif final de rendre tous les emballages en papier recyclables d'ici 2025 et d'atteindre un taux de recyclage de 90 % d'ici 2030. La méthode de test de recyclabilité harmonisée CEPI mise à jour offre une base solide pour ce travail et permet aux produits en papier de toute l'Europe d'être testés pour leur recyclabilité dans des conditions identiques.

 

Dans la même rubrique

02

Le carton plus écologique que l'emballage plastique

Trois études publiées par la Fefco et réalisées par un cabinet indépendant (Ramboll) et un institut de recherche (VTT) évaluent l'impact des emballages en carton ondulé recyclable par rapport aux emballages en plastique réutilisables et ont révélé que carton ondulé se révèle plus avantageux dans 10 des 15 catégories d'impact.

03

Avec le photovoltaïque, Koenig & Bauer voit vert

Avec l'expansion de ses propres sources d'énergie verte au siège de l'entreprise à Würzburg, en Allemagne, Koenig & Bauer poursuit la mise en œuvre de son initiative de durabilité pour que les installations de production du groupe atteignent la neutralité carbone totale d'ici 2030.

05

Recycler les gobelets usagés

Huhtamaki et Stora Enso ont uni leurs forces pour lancer une nouvelle initiative de recyclage des gobelets en papier, The Cup Collective. Le programme, qui est le premier du genre en Europe, vise à recycler et à valoriser les gobelets en papier usagés à l'échelle industrielle.

06

Raja transporte plus vert

Dans le cadre du développement de sa stratégie RSE, Raja obtient son adhésion au dispositif FRET21 du programme EVE (Engagements Volontaires pour l’Environnement - Transport et Logistique).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

Préférences OK