L'ACV doit être prise en compte pour la réglementation européenne

Emballage

Green Zone

  • Par Martine Delefosse

Alors que la Commission européenne s’apprête à proposer une nouvelle réglementation visant l’emballage, une nouvelle étude montre que les objectifs envisagés en matière de réemploi ne sont ni fondés scientifiquement, ni bénéfiques pour l’environnement.

L’EPPA (European Paper Packaging Alliance) a lancé un nouvel appel à la Commission européenne afin qu’elle place l’analyse de cycle de vie (ACV) des emballages au coeur de sa réflexion sur l’économie circulaire et que la future proposition de règlement sur les emballages et déchets d'emballages n'interdit pas les solutions qui produisent justement le meilleur résultat du point de vue de l’environnement.

Cet appel s’appuie sur les dernières données provenant d’une nouvelle ACV qui révèle que les emballages recyclables à base de papier utilisés dans le secteur de la restauration rapide pour de la vente à emporter présentent des avantages environnementaux significatifs par rapport au système réutilisable pour les 12 “catégories d’impact” analysées. Ceci est notamment le cas en termes de changement climatique, de consommation d’eau douce et d’épuisement des ressources minérales et fossiles.

 Les résultats de l’étude indiquent notamment que le passage à des emballages réemployables générerait un surcroît de 48% d’émissions de CO2, consommerait 39% d’eau douce en plus et nécessiterait d’extraire 82% de minéraux et de ressources supplémentaires.

 L’analyse montre que ces résultats sont liés au transport retour des emballages vers les restaurants après leur utilisation ainsi qu’à leur lavage et leur séchage qui consomment plus d’énergie, d’eau et de ressources que ceux nécessaires à la production et à la consommation des emballages à base de papier.

 Cette ACV vient s’ajouter à une série d’autres éléments démontrant que les systèmes d’emballages réutilisables ne sont pas la panacée que certains semblent croire.

Dans la même rubrique

01

PEFC veut accompagner le marché de l'emballage

PEFC s’engage auprès des fabricants et des acheteurs d’emballages en leur permettant, à travers la certification PEFC de leurs produits, de contribuer à la préservation des forêts en France et dans le monde, de réduire leur empreinte carbone, et de favoriser leur transition énergétique.

02

Cup Collective vise à recycler un demi-milliard de gobelets en papier

The Cup Collective, un programme fondé par Stora Enso et Huhtamaki pour valoriser les gobelets en papier usagés grâce au recyclage à l'échelle industrielle, a accueilli ses premiers partenaires :  McDonald's, SSP - The Food Travel Experts, C2 Centre et la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB).

03

Amazon a réduit le poids de ses emballages de 38% par envoi

Ces dernières années, Amazon a investi dans des technologies, des processus et des matériaux qui ont permis de réduire le poids des emballages par envoi de 38 % et d’éliminer plus de 1,5 million de tonnes de matériaux d’emballage depuis 2015.

06

Le carton plus écologique que l'emballage plastique

Trois études publiées par la Fefco et réalisées par un cabinet indépendant (Ramboll) et un institut de recherche (VTT) évaluent l'impact des emballages en carton ondulé recyclable par rapport aux emballages en plastique réutilisables et ont révélé que carton ondulé se révèle plus avantageux dans 10 des 15 catégories d'impact.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

Préférences OK