Fefco Vienne : le numérique à foison

Bobst, HP, BHS dans la course au numérique

Lancement

  • Par Martine Delefosse

Alors que le séminaire technique de la Fefco (fédération européenne des fabricants de carton ondulé) se termine ce vendredi, les annonces de nouvelles presses numériques s'enchaînent à un rythme endiablé. Tout a commencé hier avec le groupe Bobst. Jean Pascal Bobst, son P-dg, confirme les développements à l'oeuvre depuis la création de la la coentreprise Mouvent. Les têtes jet d'encre développées par les ingénieurs de Radex vont permettre très prochainement de construire une presse haute vitesse adaptée au carton ondulé. Ce matin, HP présentait la C500, toute première presse conçue en interne pour la production de série en post-print (jusqu'ici, seules ses solutions Scitex existaient). Il s'agit d'une presse thermique encres à l'eau, conforme aux applications alimentaires et capable d'imprimer en direct sur des plaques ondulées à l'aide d'une technologie avancée de gestion du vide. Pour Eviatar Halevi, directeur développement packaging, la C500 atteint le niveau d'impression de l'offset avec une définition inférieure au pixel.

Citons encore BHS, le constructeur d'onduleuses, dont le projet numérique avec le Japonais Screen se précise. L'idée ? Intégrer l'impression préprint dans l'onduleuse au niveau des double-facer et faire en sorte que les vitesses de l'impression numérique et de l'onduleuse soient les plus synchrones possibles. La filiale commune à BHS et Screen en charge du projet, Inca digital, annonce une presse de 2,8 m de laize pour une vitesse de 300 m/mn. Premiers tests chez les clients attendus à l'automne 2018.

 

 

 

Dans la même rubrique

01

GMG et Esko pour une meilleure connexion

Esko-Graphics et GMG se sont associées pour créer un nouvel outil de connexion entre la solution de profilage et de prédiction des couleurs de GMG, GMG OpenColor, et le logiciel d’édition prépresse de fichiers PDF natifs d'Esko, ArtPro+.

03

L’effet métal sans contrainte

Metall Ink, une nouvelle approche d’impression d’effets métalliques sans film sur des emballages, signée Sappi, Eckart et GT/Trendhouse 42. C’est facile à mettre en œuvre, écologique et...bluffant.

Les plus récents

01

GMG et Esko pour une meilleure connexion

Esko-Graphics et GMG se sont associées pour créer un nouvel outil de connexion entre la solution de profilage et de prédiction des couleurs de GMG, GMG OpenColor, et le logiciel d’édition prépresse de fichiers PDF natifs d'Esko, ArtPro+.

03

L’effet métal sans contrainte

Metall Ink, une nouvelle approche d’impression d’effets métalliques sans film sur des emballages, signée Sappi, Eckart et GT/Trendhouse 42. C’est facile à mettre en œuvre, écologique et...bluffant.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

Préférences OK