La boîte carton du futur, selon DS Smith

Carton

Matériaux & flux

  • Par Martine Delefosse

Pour le 150e anniversaire de la boîte en carton, les experts DS Smith révèlent un plan imaginant les possibles évolutions dans les cinq décennies à venir. Les fibres organiques programmables capables de s'auto-guérir comme notre peau, lorsqu’elles sont endommagées, y joueront un rôle de premier plan. Des emballages auto-adaptables et vaporisables verront également bientôt le jour.

Les caractéristiques innovantes de l’emballage carton du futur :

  • Un système nerveux en réseau inspiré de la nervation foliaire : des capteurs sont imprimés sur la surface de la boîte et relient toutes les fibres de l'emballage, afin de pouvoir constater les dommages et les signaler.

  • Un "tissu cicatriciel" proche de celui du corps humain : la surface s'étire et s'épaissit pour recouvrir la zone endommagée puis transmet des données à la société de livraison et au destinataire leur indiquant qu'elle s’arrête en cours de route pour se régénérer.

  • Une capacité à être réutilisée : après ouverture, l'emballage se reconstitue afin qu'il puisse être réutilisé et ainsi prolonger sa durée de vie.

Outre le projet d’emballages capables de s’autoréparer, les ingénieurs de DS Smith travaillent à l’auto-adaptation des colis mais aussi à des emballages conditionnés par vaporisation.

Wim Wouters, directeur de l’innovation chez DS Smith, poursuit : « Je pense que nous verrons émerger des emballages intelligents dont la taille s'ajustera automatiquement à son contenu, afin d’optimiser l’espace et les matériaux utilisés. A l’image de la robe portée par Bella Hadid lors de la Fashion Week à Paris, nous verrons bientôt des emballages créés par pulvérisation.»

Il poursuit : « À l'heure actuelle, les emballages en carton sont déjà hautement performants. Il est possible de les rendre étanches, antimicrobiens, et de les suivre tout au long de leur parcours grâce à des nanotechnologies imprimables. Les boîtes autoréparantes ne sont pas encore disponibles, nous devons à tout prix innover pour créer des matériaux ayant cette caractéristique. Nous n'y parviendrons qu'avec un regard neuf et de nouvelles idées. Nous sommes donc à la recherche de partenariats afin d’accélérer notre transition vers une économie circulaire et nous serions ravis d’échanger avec des experts capables de nous accompagner dans ce projet. »

Dans la même rubrique

01

Easy Picking pour optimiser le rayonnage du carton ondulé

Avec sa solution clé en main Easy Picking, International Paper propose à ses clients acteurs de la logistique d’aménager leurs rayonnages industriels grâce à un concept optimisé en carton ondulé à la fois économique, pratique et durable.

02

Universalbee, un emballage isolant de Guyenne Papier

Guyenne Papier a conçu la gamme Sunibarrier et propose quatre produits innovants, permettant de réduire l'utilisation du plastique tout en ayant des emballages isolants. Zoom sur l'un d'entre eux, Universalbee.

03

Emballages grands et petits dominent le marché

Les emballages de taille moyenne sont les plus durement touchés par l'inflation alors que les clients se tournent vers l'achat en gros ou la premiumisation pour en avoir plus pour leur argent. C'est la conclusion d'une étude menée par GlobalData

06

Rissmann décline la fibre

Rissmann a décliné ce matériau unique et agile qu'est la pâte en différents modèles de coffrets de présentation avec plateaux ou socles en pulpe destinés à mettre en valeur les produits, tout en assurant leur maintien.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

Préférences OK