GAZZELLA ATLANTIQUE

Les papiers barrière UPM s'adaptent à la presse numérique RotaJet de Koenig & Bauer

Impression numérique

Matériaux & flux

  • Par Martine DELEFOSSE

Les papiers barrières thermoscellables d'UPM Specialty Papers ont obtenu d'excellents résultats lors de tests effectués avec la nouvelle génération de technologie d'impression numérique à jet d'encre de Koenig & Bauer. Une bonne nouvelle pour les propriétaires de marques et les transformateurs qui souhaitent dépasser les limites des méthodes d'impression conventionnelles afin d'accélérer la mise sur le marché ou de créer des emballages plus personnalisés.

Koenig & Bauer a en effet développé la presse à jet d'encre RotaJET, un système d'impression numérique très flexible capable de fonctionner avec de nombreux substrats et applications différents. Le RotaJET utilise des encres pigmentées polymères à base d'eau GMP (Good Manufacturing Produced), qui sont conformes à l'ordonnance suisse.

« Compte tenu des limites des méthodes d'impression conventionnelles, nous étions très désireux de voir comment nos papiers barrières se comportaient sur la presse d'impression RotaJET », explique Markus Kamphuis, directeur technique des ventes, UPM Specialty Papers. « Les résultats ont été extrêmement réussis dès le début. UPM Confidio intègre une fonction de thermoscellage supplémentaire. Il était donc également important de savoir si les températures de séchage de l'encre activaient la fonction de scellage ou modifiaient les couleurs du motif. Ni l'un ni l'autre n'étaient un problème, et les couleurs étaient vraiment nettes et vives. Nos papiers s'accordaient parfaitement, il s'agissait simplement de paramétrer, d'optimiser le système, puis d'imprimer. Ça a juste marché ! »

Ce niveau de flexibilité, combiné à un emballage barrière thermoscellable de qualité alimentaire, ouvre des possibilités pratiquement infinies aux propriétaires de marques. « Ce type de flexibilité permet aux propriétaires de marques de répondre aux exigences légales en matière de niveaux de traçabilité plus élevés et de matériaux d'emballage localisés, ainsi que de développer des emballages hautement personnalisés. Prenez la finale du Superbowl ou la Ligue des champions par exemple », explique Falko Baltrusch, directeur principal du centre de technologie client de Koenig & Bauer. « Vous pouvez attendre la dernière minute pour imprimer l'emballage quand vous savez quelles équipes sont en finale. Et ils peuvent faire tout cela tout en faisant la transition vers des matériaux à base de fibres, répondant ainsi à leurs objectifs de durabilité.

Les familles de papier barrière UPM Confidio, UPM Asendo et UPM Prego sont faciles à recycler dans les flux de recyclage de fibres existants. Et maintenant, ils ont été prouvés compatibles avec la technologie d'impression à jet d'encre et prêts à profiter des avantages offerts. 

 

Dans la même rubrique

01

Monin lance des caisses carton durables avec la Sofpo

Monin, fabricant de boissons, s'était fixé un objectif ambitieux : réduire, en 2024, le poids de ses caisses en carton de 15% pour le formats de bouteilles de 1l, 70cl et 25cl afin de diminuer son empreinte environnementale. 

02

Thermoscellage et impression flexo font bon ménage

Les papiers barrière et à base barrière d'UPM peuvent être dotés de propriétés de thermoscellage tout en reproduisant des images de haute qualité dans presque toutes les presses flexographiques dans des conditions de production normales.

04

Les solutions durables d'emballage de Mondi à la Drupa

Mondi présentera ses dernières solutions durables d'emballage et de papier basées sur ses marques Pergraphica, IQ Grass+ Packaging et IQ Board à la drupa 2024, des papiers haut de gamme adaptés aux applications d'emballage de luxe.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

Préférences OK