GAZZELLA ATLANTIQUE

Proteus de Terrafend lave les encres flexo à l'eau

Encre

Matériaux & flux

  • Par Martine DELEFOSSE

À Broadstairs, au Royaume-Uni, l’usine primée Specialty Ink Systems (FSIS) de Fujifilm fabrique des encres haute performance pour différents marchés, notamment les encres jet d’encre UV grand format Uvijet et les encres Sericol pour la sérigraphie et la flexo.

L’usine a mis en œuvre plusieurs initiatives de développement durable au cours des dix dernières années et, pendant l’été 2022, elle est devenue la première entreprise à tester les nouveaux fluides Ambimization et la machine de lavage Proteus de Terrafend.

La technologie brevetée Ambimization de Terrafend combine l’ingénierie chimique et mécanique pour offrir une approche révolutionnaire du nettoyage. Les fluides Ambimization de nettoyage à base d’eau sont non inflammables, non cancérigènes et non toxiques. Ils agissent à température ambiante et peuvent être utilisés à plusieurs reprises avant d’arriver en fin de vie, réduisant ainsi les risques professionnels, la consommation d’énergie et les émissions de COV (composés organiques volatils).

L’année dernière, Fujifilm a adopté la technologie Ambimization dans son département des encres analogiques de Broadstairs pour nettoyer ses cuves d’encres UV, à base d’eau et à base de solvant. L’adoption d’Ambimization a conduit Fujifilm à installer la machine de lavage Proteus. Ces innovations ont remplacé les anciens équipements de nettoyage qui utilisaient des solvants chimiques.

La machine Proteus nettoie les cuves avec un fluide Ambimization à base d’eau en un temps record, ce qui permet de réaliser des économies de coûts et d’énergie, de réduire les émissions de COV et de créer un environnement de travail plus sûr. Cette alternative écologique s’aligne sur les engagements de Fujifilm en matière de développement durable.

L’ancien procédé de nettoyage des cuves de mélange de Fujifilm consistait à pulvériser des solvants sur les parois à des pressions supérieures à 70 bars pour éliminer les traces d’encre et décontaminer les surfaces. Cette méthode consommait environ 72 000 litres de solvants chimiques et générait environ 22 000 litres de rejets par an.

Après le processus de nettoyage, le solvant utilisé, saturé d’encre, était pompé dans un réservoir de stockage de 24 000 litres sur le site de Broadstairs. Une fois plein, le réservoir était vidangé par un sous-traitant spécialisé et les déchets de solvants étaient évacués du site, par camion-citerne, vers une entreprise de retraitement des produits chimiques. Au centre de retraitement, les déchets étaient séparés par distillation, ce qui permettait de renvoyer 75 % du volume de solvant à Fujifilm pour le réutiliser. Cette méthode était limitée par son inefficacité, 25 % des matériaux étant perdus dans le processus de recyclage.

En comparaison, la nouvelle machine Proteus et ses fluides à base d’eau génèrent un minimum de déchets chimiques et de COV. Grâce à Ambimization, Fujifilm a réussi à réduire les déchets de solvants générés sur son site de Broadstairs. Outre les avantages spectaculaires pour l’environnement, cette méthode est aussi plus sûre et plus agréable pour l’équipe Fujifilm sur site, qui manipule les cuves d’encre avant et après le nettoyage. Fujifilm a réduit ses émissions de COV de 91 % depuis la mise en œuvre du processus Proteus et Ambimization.

Ambimization® présente l’avantage supplémentaire d’éliminer les risques d’incendie, ce qui est encore facilité par l’utilisation de la machine Proteus. Avec la méthode de nettoyage traditionnelle, le solvant formait de fines particules en aérosol lors de chaque nettoyage, en raison de la haute pression déployée. Cela créait une atmosphère explosive (ATEX). Malgré l’installation d’équipements ATEX et les mesures prises par le personnel pour réduire le risque d’incendie, la menace subsistait.

En adoptant la machine Proteus, Fujifilm sera en mesure de retirer tous les équipements classés ATEX et d’économiser le temps qui aurait été consacré aux mesures de sécurité et de prévention des risques ATEX dans la zone de nettoyage des cuves. La machine Proteus devrait également permettre de réduire la consommation d’énergie de 110 000 kWh par an, ce qui en fait un investissement très rentable.

 

Dans la même rubrique

01

Un couvercle de café nomade en fibre moulée à sec

OrganoClick et PulPac collaborent depuis plusieurs années au développement de produits moulés à sec 100% biosourcés et biodégradables. En combinant la technologie des fibres moulées à sec de PulPac avec les liants biosourcés et biodégradables d'OrganoClick, un couvercle de café biosourcé très performant est né.

03

Un laboratoire Sappi pour des essais de recyclabilité

Sappi a créé un laboratoire d'essais de recyclabilité au sein de son département de recherche et développement. Ce laboratoire joue un rôle clé en garantissant que les papiers d'emballage et de spécialité de Sappi sont recyclables, conformément aux dernières réglementations européennes

05

Mistral gagnant pour Fedrigoni

Fedrigoni Mistral, la nouvelle collection de papiers spéciaux naturels et couchés, convient à tous les projets d'édition haut de gamme, les supports de communication et les emballages de luxe. 

06

Toujours plus d'EcoWicketBags

Mondi augmente la production des d’EcoWicketBags, une gamme d’emballages à base de papier pour l’industrie des produits d’entretien et soins personnels (HPC). 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts.

Préférences OK